Mucoviscidose : Isabelle Carré s'engage

Publié le par Pascal

Depuis deux ans l'actrice est la marraine de l'association "Vaincre la mucoviscidose". Elle participe à la sortie du livre blanc édité par l'association et sera présente aux "Virades de l'espoir " le 25 septembre prochain. Rencontre avec une femme au cœur gros comme ça !

Nous avons rendez-vous dans le quartier de la Bastille. De carré, elle n’en a que le nom ! A peine la vois-je arriver que je devine une femme douce et simple. Frêle dans son imperméable beige, elle est seulement accompagnée de son petit chien (un Westie) et n’est pas talonnée par l’incontournable attachée de presse.

Les présentations faites, elle opte pour un cidre (elle rentre de Bretagne un brin nostalgique), un thé pour moi. Elle n’a rien d’une star et nous entamons notre conversation très naturellement.

Des rencontres déterminantes

L'engagement auprès de l’association « Vaincre la mucoviscidose » remonte à deux ans. « C’est le directeur qui m’a sollicitée. Après notre rencontre, soutenir cette association a été une évidence, ils font un travail extraordinaire pour aider les malades et leur entourage. Je suis également allée visiter un service spécialisé dans la prise en charge de cette maladie au sein d’un grand hôpital parisien. » L’actrice se dit sensibilisée à la maladie en général depuis la préparation du très beau film de Zabou où elle interprète une jeune fille atteinte par la maladie d’Alzheimer « Se souvenir des belles choses ».

Aider les autres semble donc une évidence pour cette actrice au grand cœur, car son implication dans le monde associatif remonte déjà à quelques années. « A 20 ans, je me suis engagée tout à fait personnellement dans une association « Un enfant par la main », j’ai été la marraine d’un petit Brésilien. Un de mes plus beaux souvenirs reste d’ailleurs la rencontre avec mon filleul, un moment très fort après des mois de correspondance et d’envois de photos.»

L’actrice soutient également « La chaîne de l’espoir » suite à une très belle rencontre avec son fondateur le Professeur Deloche, cardiologue, au Cambodge lors du tournage du film « Holly Lola », dont le thème est l’adoption.

« M’investir dans le monde associatif, une priorité »

Concilier vie professionnelle et vie associative ne semble pas lui poser de problèmes. Et pourtant, au moment de notre entretien elle court d’interview en interview pour la promotion de son dernier film « Entre ses mains », tout en préparant les prochains événements de l’association, le lancement du livre blanc et les « Virades de l’espoir ». Mais comment fait-elle ? « On arrive à beaucoup de choses quand on a envie de les faire me confie-t-elle naturellement. C’est une question de désir et de priorité. C’est important pour moi de faire tout cela. A chaque interview j’essaie, dans la mesure du possible, de glisser quelques mots sur une des associations que je marraine. Ce que m’apportent tous ces gens malades de la mucoviscidose est incomparable. Je reste bluffée par l’intensité, le courage de vivre dont ils font preuve. Ils ont une énergie incroyable pour se battre contre la maladie malgré des soins parfois très lourds. Ces rencontres vous rappellent le cadeau que représente le fait de courir, marcher, danser sans être essoufflé. »

Source : TF1.fr Plurielles

Publié dans l'info minute

Commenter cet article