Du prélèvement à la greffe

Publié le par Pascal

La greffe : l'acte qui sauve une vie

 

" 7 mai 1997.... 7 heures

Après 4 jours d'hospitalisation, le diagnostic est tombé : insuffisance rénale totale ! J'entrais brutalement dans le monde de la dialyse. Inscrit sur la liste des malades en attente de greffe gérée par l'Etablissement Français des Greffes, je n'avais plus qu'à attendre... durant 3 ans, 5 mois et 4 jours.

11 octobre 2000... 3 heures du matin

Au téléphone : "ici le docteur Lemaître. Préparez-vous, appelez une ambulance, venez à l'hôpital. Je vous attends... on va vous dialyser car vous pourriez être greffé aujourd'hui ".

Je n'ose y croire, c'est merveilleux et terrible à la fois.

28 octobre 2000

Je rentre chez moi, tôt le matin. La maison est encore endormie. Je retrouve mon cadre familier, mon bureau, la cuisine : et là je prends conscience de ma nouvelle vie. Je suis là.. comme il y a très longtemps.

Au fil des jours et des mois, le traitement anti-rejet se stabilise. Mes forces reviennent. La vie se normalise. L'espoir, les projets renaissent.

La gratitude envahit le plus profond de mon être envers celui ou celle qui, en faisant ce don d'organe, à permis à l'inconnu que je suis de redevenir un homme à part entière. Je leur dédie ces quelques lignes."

Jean-Marie, Valenciennes

Source : "Don d'organes : d'une vie à une autre..."   Etablissement Français des Greffes  www.efg.sante.fr

 

Commenter cet article