Avis favorable de la HAS concernant le ré-entraînement à l’exercice sur machine (vélo ou tapis de marche) dans les maladies respiratoires chroniques

Publié le par Pascal

La Haute Autorité de santé a évalué l’efficacité du ré-entraînement à l’exercice sur machine dans les pathologies respiratoires chroniques conduisant à un handicap respiratoire. Elle a rendu un avis favorable à son inscription à la liste des actes remboursés par l’assurance maladie et précisé ses conditions de réalisation. Cette évaluation a été demandée par la Société Pédiatrique de Pneumologie et d’Allergologie (SP2A), la Fédération Française de Pneumologie (FFP) et la Société Française d’Allergologie et d’Immunologie Clinique (SFAIC).

Ce rapport évalue l’efficacité et la place du ré-entraînement à l’exercice sur machine dans la stratégie de prise en charge des patients souffrant de pathologies respiratoires chroniques conduisant à un handicap respiratoire. Les principales maladies concernées sont la broncho-pneumopathie chronique obstructive, l’asthme, la mucoviscidose.

Le handicap respiratoire se traduit par des incapacités physiques à la réalisation de tâches quotidiennes qui affectent la possibilité de mener une vie normale.
D’après l’analyse critique de la littérature et l’avis d’experts réunis dans un groupe de travail, l’efficacité du ré-entraînement à l’exercice a été démontrée sur les différents volets du handicap respiratoire avec une diminution de la dyspnée, une augmentation de la tolérance à l’effort et une amélioration de la qualité de vie.

Le ré-entraînement à l’exercice sur machine est un travail personnalisé en endurance, se réalisant sur appareils ergométriques (vélo ou tapis de marche) permettant le re-conditionnement musculaire. Il s’adresse aussi bien aux populations adultes que pédiatriques (à partir de 8 ans).
Ce n’est pas un acte isolé, mais une composante essentielle de la réhabilitation respiratoire : il nécessite un bilan réalisé avant, pendant et en fin du programme, et doit être accompagné d’une éducation thérapeutique. Ce traitement fait partie de la prise en charge optimale de toute pathologie chronique responsable d’un handicap respiratoire.

Par conséquent, la HAS a émis un avis favorable quant à son inscription à la liste des actes remboursés par l’Assurance Maladie.
Le rapport d’évaluation de cet acte a été validé par la HAS en avril 2006, puis transmis à l’UNCAM afin de servir de base scientifique pour les décisions de remboursement.

Source : www.informationhospitaliere.com

Publié dans l'info minute

Commenter cet article