Le Gard se mobilise contre la mucoviscidose

Publié le par Pascal

La mort, au printemps dernier, de Grégory Lemarchal, vedette inconstestée de la Star Ac, a ému la France entière. Et mis, du coup, au-devant de la scène, cette maladie dont on ne parlait, jusque-là, qu'une fois dans l'année et dans un cercle relativement restreint. En rappelant tristement qu'elle générait des tragédies.

Les Virades de l'espoir n'ont pas l'impact médiatique du Téléthon. Et la mucoviscidose (lire ci-contre) n'est pas identifiée plus particulièrement que d'autres maladies génétiques. On ne sait pourtant toujours pas la guérir et elle a tué seize personnes en 2006.

« Dans le Gard, rappelle Daniel Siné, délégué régional de l'association Vaincre la mucoviscidose, elle a causé un décès cette année, une personne a été greffée et une autre est dans l'attente d'une greffe. Près de deux cents jeunes Gardois en sont actuellement atteints. » Le recensement officiel de la population malade n'est pas très ancien. « On ne peut pas dire que la maladie progresse, ajoute Daniel Siné. Mais depuis 2001, le dépistage est systématique, on dénombre plus d'enfants atteints. » Et le problème reste entier pour la recherche : trouver des fonds pour augmenter la lutte mais aider aussi les familles concernées.

C'est l'objectif des Virades organisées depuis quelques années à Sernhac qui va à nouveau se mobiliser. Mais la lutte contre la mucoviscidose prend de l'ampleur dans le Gard. Après Bagnols, l'an dernier, c'est Sommières qui se mobilise à son tour (lire ci-dessous). Les manifestations, comme on pourra le voir ci-contre, ont lieu a des dates différentes : « Je travaille le dimanche et j'ai demandé à être au minimum présent aux Virades, explique Daniel Siné,
mais je ne pouvais me libérer que le 23. Voilà pourquoi elles auront lieu à Sernhac ce dimanche-là tandis que Bagnols-sur-Cèze et Sommières organiseront leurs manifestations le 30, date officielle des Virades au plan national. »

Au programme, suffisamment d'animations pour que le public et les enfants y trouvent leur compte dans ces journées conviviales. 

A Sernhac, la présence de Pascal Sellem, roi de la caméra cachée, apportera un peu de piment à une journée plus que jamais tournée vers la solidarité et le cœur
.

Source : www.midilibre.com

 

Publié dans l'info minute

Commenter cet article