Le fait d'en parler

Publié le par Pascal

"C'était il y a six ans, vers midi... Mon mari a eu un accident de voiture. Je me souviens, aux urgences, j'ai été accueillie par des médecins, trois grands gaillards, qui m'ont appris que mon mari était en état de mort encéphalique.

J'ai compris qu'ils avaient essayé de toutes leurs forces de le garder en vie. Un infirmière coordinatrice m'a prise en charge et m'a tout de suite demandé si mon mari était opposé au don de ses organes. Heureusement, mon mari et moi en avions déjà parlé. Nous étions pour tous les deux. C'est comme ça, la vie doit continuer.

Mon mari, je l'ai revu le lendemain matin. Cela m'a touchée de voir le soin qu'on avait mis à restaurer son corps. On m'a dit qu'il avait des pansements. Moi, je ne voyais rien, on m'avait redonné mon mari comme avant...

J'ai pu compter sur la gentillesse et l'écoute des infirmières coordinatrices. Je les remercie. Sur le coup, tout se passe si vite, on est un peu ailleurs. Elles ont pensé à tout : au taxi, aux affaires personnelles de mon mari. Je me sentais rassurée. J'avais confiance. Je ne sais pas comment j'aurais réagi sans leur soutien.

Quelques semaines plus tard, j'ai appelé pour connaître le résultat des greffes. Trois personnes dont j'ignore le nom ont été greffées avec les organes de mon mari."

Juliette, épouse de Bernard

Région Ouest

Source : "Don d'organes, d'une vie à une autre..." Agence de la Biomédecine  www.efg.sante.fr

Commenter cet article

abarkan 03/05/2006 10:03

Bonjourje suis maman de 3 enfants donc deux atteint de mucoviscidose un garçon qui a 12 ans et un e fille qui a 3 ans celle qui es née entre deux n'a rien, ils ont tous deux des traitements  tres lourd, mais je suis soutenu par une equipe formidable,les medecins infirmiere liberal,psychologue,kiné,et par des amies.Ilsfont des cure d'anthibio tous les trois mois.Aujourd hui ce que je veux dir ces qu'on ne me disent pas la veriter j'en es marre qu'on me cache des choses,tenez par exemple il va y'avoir une reunion le 3 mai a propos de mes enfants et j'etais meme pas au courante,vous allez me dir qui ces qui me la dit les infirmier libéraux qui viennent soigner mes enfants .C'est l'assistance social qui organise cette reunion dans mon dos,sens me prevenir donc je suis parti la voir et je lui expliquer que si l'aprochaine fois ça ce reproduiré j'apel la tele et la presse et ces pas la premiere fois que ça m'arrive ces le deuxieme coup qu'on me fait.Je sais ce que vous dites de ça mais je trouve inssuportable que nous en tant que parents de malades atteint de cette maladie on nous cache des choses et pour ça je demande votre soutient a tous en tant que parents des enfants malades.Voila ce que j'avais a dir.                       Merci de m'avoie ecouter.