Une belle leçon

Publié le par Pascal

"La mucoviscidose telle que je l'ai vécue et telle que je la voie ce n'est finallement qu'un lourd problème à gérer au quotidien, je dis toujours aux gens que je ne suis pas une malade mais une jeune femme atteinte d'une maladie, nuance!

Et pourtant ça n'a jamais été facile: j'ai surmonté une adolescence plutôt difficile (scolarité perturbée, dissimulation de ma maladie), une aggravation à mes 18ans, qui m'aura valu une perte de poids (35kg pr 1.65m) et une "jolie" gastrostomie, des cures tous les mois pendant un an, une pose de portacat 3ans après (21ans), une perte auditive progressive puis COMPLETE 6ans après (24ans), je suis donc sourde profonde à vie, un implant cochléaire pour ré-entendre partiellement, celui-là même qui est tombé en panne un an et demi après sa pose donc rebelote sans parler des dangers que cela implique à cause des risques de méningites.

En vrac comme ça, ça ne paraît pas lourd mais croyez moi c'est beaucoup pour une jeune fille qui malgré tout a passé son Bac S, puis un BTS biochimie (dont un an sourde profonde!!) et est maintenant technicienne de laboratoire à Sanofi-aventis!.

De l'aide j'en ai beaucoup reçu, famille, professeurs, personnel médical, amis et je crois que de toute façon on y arrive pas seul, mais il faut s'en donner la peine ne serait-ce que pour les bons moments qu'on a passé ou ceux a venir.

Maintenant j'ai bientôt 26ans, un chéri formidable qui accepte ma surdité, ma nutrition par gastrostomie nocturne, mes fatigues, mes cures par le portacat, un boulot passionnant avec des patrons conciliants (retards, absences), et l'espoir de fonder une famille (prochain challenge!).

Allez Courage ce n'est pas insurmontable!".

Valérie 26 ans, Montpellier

Commenter cet article