Cure intraveineuse

Publié le par Pascal

Par moments, selon le degré de fatigue et d’infection, les antibiotiques en aérosol et en comprimé ne font plus effet. En conséquence, il ne reste qu’une solution : la cure intraveineuse (cure iv).

Cette cure peut durer de 14 jours à 21 jours. On vous injecte des antibiotiques à forte dose ; pour vous donner une idée, c’est comme si on vous envoyait de la javel dans les veines.

Actuellement, il y a deux modes de cure IV :

- soit une perfusion en continu 24h/24 ;

- soit en 3 injections dans la journée (6h, 14h et 22h).

Pour mon cas, cette fois-ci, on a fait une cure en continu 24h/24 avec deux antibiotiques différents.

Voici les médicaments pour une journée de perfusion

Pour pouvoir injecter les antibiotiques, l’infirmier est obligé de poser un cathéter sur un des deux avant-bras ou de passer par le port-a-cath (chambre implantable). Mais pour le moment, je n’en ai pas encore car mes veines tiennent le coup … Pourvu que ça dure.

Désinfection de l’avant-bras à la bétadine (le bras est rasé avant)

Pose du cathlon

Le cathéter est maintenant posé

Afin de diffuser le produit progressivement, la préparation est injectée dans une pompe. Le 1er antibiotique passe en 30 minutes. L’infirmier prépare ensuite une nouvelle pompe plus grosse pour le 2ème antibiotique qui passera en 24 heures.

le cathéter posé et relié à la petite pompe

Le traitement a duré 14 jours. La première semaine je fait que dormir, et j’ai commencé à refaire surface la seconde semaine ; les sécrétions ont diminué au fil des jours.

A ce jour, j’en suis à 2 cures par an, soit une tous les six mois à peu près. Mais mon état de santé se dégradant, je vais donc devoir passer à 3 cures par an.

Chaque nouvelle cure est une défaite face à la maladie.

Pour mieux vous en rendre compte, prenez une pomme, faites la tomber par terre et attendez quelques jours : vous verrez une tâche apparaître, faites la même chose plusieurs fois, vous verrez que votre pomme va pourrir complètement.

Pour mes poumons c’est la même chose et, bien entendu, le cœur en prend un coup.

 

Commenter cet article

Guylaine 05/11/2010 18:04



Je te dis tout simplement bravo pour ton grand courage



magali 26/05/2009 01:27

coucou je mapelle magali et j'ai moi aussi la muco!!! cet article m'as donné des frissons car il me rapel de mauvais souvenir!!!! en effet ya quelques mois j'ai subit une cure IV moi aussi et j'en garde un trèèèès mauvais souvenir!!!! j'ai moi aussi créé un groupe de soutient sur facebook qui malheureusement n'avance pas beaucoup!!! les gens préfère les groupe sans intérêt genre "si toi aussi tu aime les barbecue en été" et ca me révolte!!! en tout cas heureusement qu'entre mucos on se soutient!!! bon courage et bonne journéemagali

antoine 11/01/2008 14:15

Il faut être faort pour combattre cette maladie.C'est touchant cette article et en même temps ça fait peur de voir tous ces produits et la façon de prendre le traitment.A bientôt et courage.Bonne année et je suppose qu'on te l'a dit plusieurs fois une bonne santé.

amandine... 19/06/2007 13:44

ce n'est vraiment pas évident...J'ai été amenée à faire des prises de sangs à de patients souffrant du cancer de la thiroide (dur de trouver les veines, trop d'hématomes...), une très dure épreuve malgré mon jeune âge...mais leur courage et leur détermination m'ont vite fait prendre conscience de beaucoup de choses...courage.....

Elise 13/05/2006 14:22

Je vous souhaite bien du courage, être malades n'est jamais facile, les traitements sont parfois très lourds. Courage.