Est-ce que je pourrai exercer le métier de mon choix ?

Publié le par Pascal

"La mucoviscidose est une maladie assez méconnue dans le milieu professionnel "

Gaëlle, professeur et chercheuse dans le domaine de la biochimie à l'université de Nantes (44).

Est-ce que certains métiers sont interdits ?

Gaêlle : Oui, cela dépend de la gravité de la maladie. Par exemple, il vaut mieux éviter les métiers où l'on est exposé à la poussière, aux bactéries ou à des produits chimiques.

Le choix de l'orientation est-il encore difficile ?

Gaëlle : il y a encore des orientations déconseillées. L'association Vaincre la Mucoviscidose a édité une brochure consacrée aux choix des métiers pour les malades. C'est très bien fait. Tous les métiers y sont expliqués, puis classés en trois catégories : ceux que l'on peut exercer en prenant un certain nombre de prcautions et ceux qu'il vaut mieux éviter.

Quels types de métiers sont fortement déconseillés ?

Gaëlle : les métiers dans lesquels on pourrait se mettre en danger, et où l'on pourrait mettre les autres en danger, comme pompier. Les métiers de la restauration sont également déconseillés, à cause des quintes de tous. Rester debout trop longtemps est aussi très fatigant.

Y-a-t'il de nouveaux secteurs professionnels qui s'ouvrent et s'adaptent aux malades ?

Gaëlle : j'ai l'impression, mais cela reste difficile à évaluer, car de nombreux malades ne déclarent pas la maladie à leur employeur. Dire que l'on a la Mucoviscidose pendant un entretien d'embauche, c'est souvent se voir refuser le poste pour des raisons parfois obscures. Le statut de travailleur handicapé permet, si l'employeur l'accepte, de respecter la réglementation, et d'adapter les horaires et les tâches à effectuer aux contraintes de la maladie.

Source : les Clés de l'Espoir

Commenter cet article