Comment se déroule la grossesse ?

Publié le par Pascal

Les premières études ont rapporté des taux élevés de complications au cours de la grossesse chez les femmes atteintes de mucoviscidose. Toutefois, au cours des dernières décennies, de nombreuses femmes ont mené à terme leurs grossesses. Il est désormais admis que la grossesse est généralement bien tolérée par les femmes ayant une maladie peu sévère (VEMS > 70%). Le pronostic maternel foetal est plus réservé pour les femmes ayant une maladie modérée à plus sévère.

Avant la grossesse, il est souhaitable de bénéficier d'un conseil génétique. Si le partenaire d'une femme est porteur, un diagnostic anténatal devra être envisagé. Une question importante est de savoir si la grossesse affecte défavorablement le pronostic à long terme des mères.

Une étude sur 372 grossesses chez les femmes enceintes atteintes de mucoviscidose a fait état de 271 naissances viables, 29 morti-naissances et 72 avortements. Cette étude a montré une diminution de la fonction pulmonaire daux ans après la grossesse comparable à celle des femmes qui n'avaient pas été enceintes.

En cas de mucoviscidose, la grossesse est mieux prise en charge si elle est planifiée, en étroite collaboration entre l'équipe traitant la mucoviscidose de la mère et l'obstétricien. Il y a un risque accru de complications pour la mère et le foetus. Les complications fréquentes sont un retard de croissance foetale, un déclenchement prématuré du travail et l'accouchement avant terme. La surveillance régulière et le traitement précoce des complications permettront de minimiser les risques de la grossesse.

La surveillance minutieuse de la prise de poids de la mère, de la croissance foetale, de la fonction respiratoire est essentielle. L'implication étroite d'un expert nutritionniste et d'un kinésithérapeute est également importante puisque la grossesse représente un stress nutritionnel majeur pour toutes les mères. Différentes méthodes kinésithérapiques seront nécessaires au cours de la grossesse. Diverses raisons peuvent motiver une hospitalisation au cours de la grossesse. En cas de détérioration importante de l'état respiratoire durant la grossesse, il peut être nécessaire d'envisager sérieusement un avortement thérapeutique afin de préserver la santé de la mère.

La plupart des antibiotiques utilisés chez les femmes atteintes de mucoviscidose ont été utilisés avec sécurité durant la grossesse, sans effets indésirables sur le foetus. Un accouchement par voie naturelle est préférable à une césarienne car la douleur post-opératoire pourrait limiter la capacité à pratiquer la kinésithérapie si celle-ci s'avérait utile. 

Source : Muco sans tabou 1

Commenter cet article