La France annonce l'interdiction du tabac dans les lieux publics

Publié le par Pascal

La France va interdire de fumer dans les lieux publics à compter du 1er février 2007 sauf dans les cafés, tabacs, restaurants qui auront jusqu'au 1er janvier 2008 pour s'adapter, rejoignant ainsi un mouvement lancé en Europe en 2004 par l'Irlande et l'Italie.

L'annonce a été faite dimanche par le Premier ministre Dominique de Villepin qui a assuré que le décret d'interdiction "sera(it) préparé dans les prochains jours et prêt en novembre".

Mais contrairement aux recommandations d'une commission parlementaire qui souhaitait que la règle s'applique sans exception ni délai de grâce pour certaines catégories, les buralistes, cafetiers, hôteliers-restaurateurs et gérants de discothèques pourront donc attendre jusqu'au 1er février 2008 avant de bannir le tabac.

Au delà, il reviendra aux responsables de ces lieux d'installer des "fumoirs strictement réglementés, dans lesquels le personnel n'aura pas la possibilité d'entrer ni ne pourra servir de consommations".

Les contrevenants seront frappés d'une "amende forfaitaire" de 75 euros pour les individus et 150 euros pour les établissements responsables, a précisé le Premier ministre.

Le tabac est tenu pour responsable d'environ 66.000 morts par an en France, dont 5.000 dus au tabagisme passif, qui est devenu un objectif de lutte prioritaire, notamment dans le monde du travail.

La France suit ainsi le mouvement général en Europe, lancé en 2004 par l'Irlande qui a imposé l'interdiction totale de fumer dans les lieux publics. L'Italie, la Suède, la Grande-Bretagne et l'Espagne ont à leur tour adopté des lois très draconiennes.

La France était pourtant précurseur en matière de protection des non-fumeurs, en adoptant en 1991 la loi dite "Evin". Relativement bien respectée dans les entreprises, les gares ou les écoles, elle a été peu suivie dans les bars-tabac et restaurants qui n'ont souvent pas respecté l'obligation de créer des zones non fumeurs.

L'interdiction totale s'inscrit donc dans un long processus accompagné d'une prise de conscience collective et ne paraît pas politiquement risquée, 70% à 80% des Français s'y déclarant favorables, selon les sondages.

Le président Jacques Chirac avait insisté sur la nécessité de cibler les addictions au tabac, à l'alcool et au cannabis, lors d'un discours en avril lançant la deuxième phase d'un plan national d'action contre le cancer, l'une des priorités de son mandat qui se termine au printemps prochain.

La décision d'interdiction a été accompagnée de mesures visant pour la droite au pouvoir à ne pas s'aliéner les cafetiers et buralistes à sept mois de l'élection présidentielle.

Les buralistes craignent que les ventes de tabac, qui ont chuté de 32% depuis 2003, continuent à s'effondrer, tandis que les prix de cigarettes ont bondi de 45% et que les achats transfrontaliers explosé. Au total, 1.500 bureaux de tabac ont fermé.

La profession a obtenu jeudi du ministre du Commerce Renaud Dutreil le principe de la prolongation au-delà de 2007 d'un ensemble d'aides financières intitulé "contrat d'avenir".

La décision de recourir à un décret plutôt que de faire voter une loi évite aussi aux députés d'être confrontés à des protestations dans leur circonscription avant les législatives de juin 2007.

Source : www.20minutes.fr

Commenter cet article

Géronimo 05/10/2007 21:07

C'est à partir du 1er janvier 2008 que la mesure sera applicable aux cafés et restaurants.Vous citez une fois 1er janvier et une fois 1er février. Soyons clair svp...

Elise 17/10/2006 06:55

bonn chose non?

antoine 10/10/2006 17:11

Merci pour ton commentaire.
Demain je ne travaille pas et je vais lire ton blog.Depuis l'opération à Fouilloy sur la mucoviscidose, je prépare un petit article avec vidéo et encore plus de photos sur l'exploit que Casino a réussi pour collecter des fonds.J'espère sensibiliser des gens autour de moi comme je l'ai été lors des virades.A bientôt pour te lire