Francis se bat pour aider son petit frère malade

Publié le par Pascal

Le jeune Francis Renaud Hogue a vécu un hiver difficile, l'an dernier, au point où il a dû recommencer son secondaire 1.

Sa mère a accouché avec de nombreuses complications d'un nouveau petit frère. Trois mois après sa naissance, le verdict est tombé. Maxime a la fibrose kystique.

«C'est une maladie incurable. Mon mon conjoint et moi ne savions pas que nous étions porteurs de la maladie. Ça faisait douze ans qu'on essayait d'avoir un enfant et j'avais déjà fait trois fausses couches», raconte Isabelle Renaud, la mère de Francis et Maxime.

La vie à 100 %

«Quand j'ai vu que mon petit frère était malade, j'ai décidé de vivre ma vie à 100 %», raconte Francis. Sachant qu'il irait bientôt au téléthon de la recherche sur les maladies infantiles, il a demandé la collaboration de son école pour recueillir de l'argent qui pourrait servir à trouver un remède à son petit frère.
«Si j'avais eu sept ans quand Maxime est né, j'aurais sûrement été jaloux de voir qu'il recevait toute l'attention de mes parents. Mais je comprends la situation et je veux faire ma part», explique Francis.

Pour une bonne cause

En plus de la collecte de l'école, sa mère et lui ont sollicité les commerces de Saint-Hippolyte, là où ils habitent, pour installer des contenants qui serviront à recueillir les dons de la clientèle. «La réponse a été très positive. Au IGA, au club vidéo et dans bien d'autres commerces, tout le monde semble enchanté de nous aider», dit la mère.

Francis veut présenter un chèque de 2500 $ quand il montera sur la scène du téléthon, le 2 décembre prochain. «C'est important pour moi que l'argent aille à la recherche. Comme ça, peut-être qu'un jour on pourra guérir la maladie», explique-t-il.

Très au fait de l'évolution de la maladie, l'adolescent affirme que l'espérance de vie des gens atteints de la fibrose kystique a augmenté de 15 ans dans les 10 dernières années pour s'arrêter à 37 ans.

Occupé

La fin de semaine dernière, il a emballé l'épicerie des clients au Maxi avec son équipe de hockey et vendait aussi des palettes de chocolat pour un tournoi auquel il participera cette saison. Une campagne de financement de plus ou de moins...

Sportif, le jeune homme bénéficie du soutien de son père et de son beau-père pour les nombreux matchs de hockey et les entraînements de football auxquels il doit participer toutes les semaines.
«En fait, j'ai tout en double: deux chambres à coucher, deux maisons, deux PlayStation. Ça me convient parfaitement», ajoute le jeune homme. Francis a aussi un petit frère qui a la fibrose kystique, et il fait tout ce qu'il peut pour l'aider.

Source : www.hebdosquebecor.com

Commenter cet article