Pension d'invalidité

Publié le par Pascal

La pension d’invalidité est une aide financière prévue pour faire face aux difficultés dans lesquelles vous pouvez vous trouver suite à la perte totale ou partielle de votre travail en raison de votre état de santé. Certaines conditions sont toutefois nécessaires pour en bénéficier. Cette pension est calculée selon plusieurs critères, dont votre revenu et votre degré de handicap. Elle vous ouvre le droit à une prise en charge totale de vos dépenses de santé. D’autres aides spécifiques sont également prévues, comme l’Allocation supplémentaire.

Comment demander votre pension d’invalidité ?

Vous avez été victime d’une maladie ou d’un accident d’origine non professionnelle ? Pour compenser la perte de vos revenus et sous réserve de remplir certaines conditions médicales, d’âge et d’ouverture de droits, vous pouvez demander à bénéficier d’une pension d’invalidité. C’est ensuite à votre caisse d’Assurance Maladie de rendre son avis sur l’attribution de votre pension.

Les conditions d'attribution de la pension d'invalidité

Si vous êtes dans l'incapacité de reprendre votre travail après un accident ou une maladie invalidante d'origine non professionnelle, vous pouvez percevoir une pension d'invalidité en remplissant les conditions suivantes :

  • - vous avez moins de 60 ans ;
  • - votre capacité de travail ou de revenus est réduite d'au moins 2/3 ;
  • - vous êtes immatriculé depuis au moins 12 mois au moment de l'arrêt de votre travail suite à votre invalidité ou au moment de la constatation de votre invalidité résultant d'une usure prématurée de votre organisme ;
  • - vous avez effectué au cours des 12 mois qui précédent votre arrêt de travail pour invalidité ou constatation d'invalidité au moins 800 heures de travail salarié ou, alors, vous avez touché un salaire au moins égal à 2 030 fois le SMIC horaire (dont au moins 1 015 fois le SMIC horaire au cours des 6 premiers mois).


    Votre état d'invalidité est constaté :

    • - trois ans maximum après avoir perçu des indemnités journalières maladies sans interruption, à condition que votre état soit stabilisé ;
    • - ou dès la constatation de la stabilisation de votre état avant l'expiration de ces trois ans ;
    • - ou au moment de la constatation médicale de l'invalidité lorsqu'elle résulte de l'usure prématurée de l'organisme ;

    c'est le service médical de votre caisse d'Assurance Maladie qui effectuera un examen médical pour évaluer votre degré d'invalidité.

    Trois types de pension d'invalidité

    Pour calculer votre pension d'invalidité, l'Assurance Maladie prend en compte votre salaire annuel moyen à partir des dix meilleures années d'activité (salaires soumis à cotisations dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale).

    Tout dépend également de la catégorie d'invalidité dans laquelle vous avez été classé

    1. - si vous êtes capable d'exercer une activité professionnelle rémunérée, vous êtes classé en 1re catégorie ;
    2. - si vous ne pouvez plus exercer d'activité professionnelle, vous êtes classé en 2e catégorie ;
    3. - si vous ne pouvez plus exercer d'activité professionnelle et si vous avez besoin de l'aide d'une personne pour vous assister dans les gestes essentielles de la vie courante, vous êtes classé en 3e catégorie, vous aurez droit, en plus de la pension d'invalidité, à une « majoration pour tierce personne » d'un montant de 982,15 euros par mois.

    Source : www.ameli.fr

  • Commenter cet article